Tribunes des groupes politiques

Majorité municipale - Malakoff en commun, communistes  et citoyen.ne.s

Soutenir, protéger nos aînés !

Les seniors, tout comme les personnes fragiles ou malades particulièrement vulnérables face au virus, subissent durement les effets de la pandémie et de ses conséquences. Les mesures de protection et de prévention liées à la Covid-19 décidées par le gouvernement ont des impacts importants : isolement, suspension des activités physiques et culturelles proposées par le CCAS et le tissu associatif local, distanciation sociale.

Soucieuse des ainé.e.s, la municipalité, avec le service public municipal, fait vivre la solidarité sur la ville. Les centres municipaux de santé maintiennent leur accompagnement. L’équipe du CCAS poursuit ses contacts réguliers avec les personnes isolées pour briser le sentiment de solitude, anticipe les besoins et prévient les situations d’urgence. Afin de protéger le personnel et les résidents, un protocole sanitaire strict est mis en œuvre dans les résidences autonomie ainsi qu’à l’Ehpad. Le portage des repas à domicile a été renforcé. Le maintien de la distribution des colis de fin d’année fut un moment de convivialité partagé et très apprécié de toutes et tous.

Dès aujourd’hui se pose le défi de la vaccination. La municipalité, candidate pour accueillir un centre de vaccination, agira pour favoriser l’accès à la vaccination aux personnes âgées, isolées ou fragiles. Le Département qui dispose de moyens financiers conséquents doit renforcer ses actions en direction des seniors, notamment sur l’aide sociale, afin de limiter les effets de la pandémie sur ces publics. Nos aîné.e.s, impliqué.e.s dans les actions de solidarité, contribuent au développement des liens sociaux et aux échanges intergénérationnels dans les quartiers ! Si les libéraux les considèrent comme une charge, nous affirmons au contraire, nous, qu’ils sont indispensables à notre vie collective ! En ce début d’année, nous vous adressons nos meilleurs vœux de santé et de bonheur. Que 2021 nous offre à nouveau des moments conviviaux si chers à Malakoff.

Jocelyne Boyaval
Conseillère municipale déléguée à la Mémoire, aux Anciens combattants et aux Seniors

Majorité municipale - Les Écologistes Collectif EELV et Génération.s

Intérieur/extérieur : pour une ville plus égalitaire

Entre confinements et couvre-feu, notre rapport à l’espace public est particulièrement mis à mal. Les sorties et la convivialité nous apparaissent d’autant plus précieuses qu’elles sont devenues rares. L'espace privé, lieu de calme et de sécurité, nous paraît bien restreint et laborieux, voire dangereux pour celles victimes de violences au sein du couple. Faut-il en être ainsi privé.e pour s’apercevoir de la valeur de la liberté de mouvement et du plaisir de se déplacer librement dans la ville… Cette ville si agréable à arpenter de part en part. Car Malakoff est une ville à vivre dans ses rues, dans ses parcs, ses terrasses de café, ses marchés, ses rencontres impromptues, ses générations qui se côtoient et se croisent dans une mixité joyeuse et vivante. Pour les femmes, qui sont plus souvent encouragées à s’occuper du foyer et à prendre soin des autres, plus souvent confinées à l’espace privé, l’extérieur est synonyme de loisir et de liberté. Alors, quand les cinémas, les cafés, les lieux culturels et sportifs ferment leurs portes, c’est tout notre rapport à l'espace public qui est bouleversé.

À Malakoff, nous avons à cœur que chacun.e puisse circuler librement. Nous voulons aussi rendre hommage aux femmes qui ont contribué à construire cette ville et aux pionnières : la rue Augustine-Variot, l’espace Angela-Davis, la bibliothèque Jeanne-Chauvin, l’école Paulette-Nardal et bientôt… une Maison des femmes. La place des femmes dans l’espace public passe aussi par les symboles. Et des noms de rues à la place des femmes en politique il n’y a qu’un pas. Moins de 20 % des communes en 2020 étaient dirigées par une femme. Alors, il est plus que jamais important de (re)construire une ville inclusive, égalitaire et respectueuse de notre environnement.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » Simone de Beauvoir

Julie Muret
Conseillère municipale déléguée à la Ville et Genre
Contact : jmuret@ville-malakoff.fr

Majorité municipale -  Socialistes et apparenté.e.s

Merci à nos associations solidaires

L’adage « Une société se juge a la façon dont elle s’occupe de ses plus fragiles » nous renvoie à la dérive individualiste de notre époque moderne. Le nombre de sans domicile fixe, multiplié par deux en huit ans -par trois en vingt ans-, continue d'augmenter dans l’indifférence collective. Trois cent mille dorment dans la rue ou en hébergement d'urgence et 659 personnes sont mortes dans la rue en 2020. Les réfugiés fuient les situations intenables que l'on connaît dans leur pays d'origine, et sont malmenés lorsqu'ils arrivent au pays des droits de l’homme. L'ascenseur social est en panne et le déterminisme s’aggrave par manque d'ambition de notre politique éducative. Où sont les grands idéaux d’accueil, d'éducation, de partage et de redistribution ? Que sont devenus les principes républicains d’égalité et de fraternité inscrits sur les frontons de nos mairies ? Individuellement pourtant, nombreux sont les hommes et les femmes qui s’indignent de la maltraitance de leurs semblables et s'engagent dans les associations solidaires. À Malakoff notamment, lors du premier confinement, les bénévoles et en première ligne ceux de la Croix-Rouge sont restés sur le pont et se sont vus charger de bien des missions non assumées par ailleurs. Je dédie cette tribune à ceux qui s’engagent sans compter leur temps ni leur énergie. À Malakoff, nos indispensables Scarabée, Secours populaire, Secours catholique, Restos du cœur, entre autres. Un immense merci à ces associations solidaires, ces bénévoles indispensables au maintien de la cohésion sociale, qui s'impliquent au quotidien. Le « monde d’après » doit urgemment retrouver son rôle de redistributeur des richesses et de protection des plus fragiles. Santé, éducation, logement pour tous doivent rester des priorités absolues. En attendant, nous, élus, continuerons à militer pour un vrai statut et une meilleure reconnaissance des bénévoles. Nos associations solidaires méritent d'être soutenues de façon pérenne et non d’être suspendues à des subventions aléatoires et à nos dons.

Annick Le Guillou
Adjointe à la maire chargée des Initiatives publiques, de la Ville inclusive et intergénérationnelle
Contact : aleguillou@ville-malakoff.fr

Majorité municipale – France insoumise et citoyen.ne.s

Bonne et insoumise année 2021

Meilleurs vœux à toutes les Malakoffiotes et tous les Malakoffiots. Que 2021 soit bien meilleure que 2020, cela ne devrait pas être trop difficile… Quoi que. Avec ce gouvernement, nous ne sommes à l’abri de rien : après le fiasco des masques, des tests, voici venu celui des vaccins. Tout d’abord, le vaccin ne peut pas être le seul outil pour combattre le Covid. La stratégie doit être efficace contre la propagation du virus et des traitements contre la maladie doivent être trouvés, il faut donc investir massivement dans la recherche. Pour qu’il y ait une adhésion populaire au vaccin, il faut une transparence totale et refuser que le vaccin soit utilisé pour les intérêts financiers des laboratoires pharmaceutiques, c’est là que notre proposition du pôle public du médicament prend tout son sens.

Aucune transparence totale sur les effets secondaires, sur le paiement… en Europe ou en France, aucun parlementaire européen n’a accès au contrat, tout est opaque. La planification n’est pas le fort des gouvernants, c’est l’improvisation totale, eux pensent que le libre marché peut tout régler à lui tout seul, une fois de plus ils ont tort. Dernier exemple de leur incompétence, la logistique, en pensant bon concevoir une stratégie vaccinale indépendamment des questions logistiques… Encore un échec pour la start-up nation. Il faut un État fort et stratège.

La vaccination ne doit pas être obligatoire, la liberté de chacun – mise à rude épreuve depuis trois ans – ne doit pas encore être remise en question au pays du coup d’état d’urgence instauré par Macron, ses députés et son prédécesseur. Par ailleurs, les milliards versés aux grandes entreprises qui licencient doivent être redirigés vers les associations sportives, culturelles, les restaurateurs et les petits commerçants qui subissent la stratégie du pouvoir de plein fouet. De surcroît, nous demandons que des fonds soient débloqués pour aider le tissu économique et social le plus important du pays.

Anthony Toueilles
Adjoint à la maire chargé des Politiques sportives et du quartier sud, Président du groupe France Insoumise
Contact : atouielles@ville-malakoff.fr

Opposition municipale - Demain Malakoff. Collectif Citoyen – Écologie, Gauche, Centre

Pour une ville plurielle !

À Malakoff, la majorité actuelle affiche une volonté de développer le bien-vivre ensemble, mais la réalité est tout autre. L’ouverture ne peut se limiter à des slogans ou à des alliances de façade, elle doit avant tout se traduire dans l’action municipale. Or, que voyons-nous depuis le début de cette nouvelle mandature ? Depuis mars dernier, l’approche citoyenne et responsable n’est plus tolérée. Les Conseils municipaux se transforment en tribunes partisanes où la doctrine et les questions de politique nationale, voire internationale, prennent le pas sur les sujets qui concernent directement les Malakoffiots. Il n’y a pas de débat, la majorité ne veut pas de coconstruction sur l’action municipale.

Si les anciens Conseils municipaux étaient parfois animés, au moins il y avait des débats de fond sur des sujets locaux. Et je suis fière d’avoir porté pendant six ans une autre voix, celle d’une opposition pragmatique et constructive permettant d’infléchir parfois l’action engagée par la majorité qui administrait cette ville, au profit de tous les habitants. Sur le terrain, après avoir vidé de leur sens les Conseils de quartier en les écartant de toutes les initiatives de concertation citoyenne, on regrette l’opacité qui entoure désormais la relance annoncée de ces conseils essentiels à la vie démocratique locale : organisation approximative de réunions de lancement, processus inconnu de désignation des représentants, exclusion de la réflexion des personnes historiquement très impliquées.

Plus que jamais, Malakoff est dirigée par un clan qui, loin de rassembler « toute la gauche », se referme davantage sur lui-même ! On en vient à regretter madame Margaté qui donnait au moins l’illusion d’être la maire de tous les habitants de notre ville. Forts de nos cinq élus, nous ne lâcherons rien ! Demain Malakoff vous fera honneur pour porter vos attentes du quotidien, malgré le refus manifeste de dialogue démocratique de la majorité municipale.

Emmanuelle Jannès
Conseillère municipale
Contact : emmanuelle.jannes@demain-malakoff.fr, emmanuellejannes@yahoo.fr
demain-malakoff.fr

Opposition municipale - Malakoff citoyen

Nouvelles résolutions ?

Bonne année 2021 ! Santé, bonheur, amour, une mairie plus proche des concitoyens, une vraie démocratie, moins de dépenses faisant plaisir à un groupe de personnes et peut être plus d’ouverture pour éviter de servir qu’une partie de la « Gauche » et non tous les citoyens de Malakoff ? Je vous invite tous à redonner les lettres de noblesse à notre ville au lieu de chercher l’orientation politique et religieuse des uns et des autres.

Au dernier conseil municipal, la majorité a créé avec d’autres bailleurs une société pour protéger la gestion de Malakoff Habitat. Chose étrange, le même argument était avancé pour changer l’OPHM de Malakoff en société. Combien de temps allons-nous avoir des arguments de partis plutôt que des arguments venant des habitants et pour les habitants ? Vous ne souhaitez rester qu’avec des villes dites de « Gauche » et vous refusez de parler et travailler avec des villes dites du centre, centre-droit ou de droite, pourtant vous travaillez bien avec le territoire Vallée Sud Grand Paris avec qui vous êtes satisfaits des résultats ? Est-ce un mensonge ou vous êtes réellement conscients qu’à plusieurs avec des idées différentes les choses avancent ? Pour cette création vous n’avez pas consulté la population, pourtant vous dites que les grandes décisions pour Malakoff passent toujours à l’approbation citoyenne, est-ce un oubli ou un mépris des habitants ? Allons-nous bientôt voir le bout du tunnel avec cette crise sanitaire ? Une chose est sûre, cette période est celle de la nécessaire entraide dont nous avons besoin, à travers les bénévoles associatifs, les professionnels de santé, les agents de la ville. Quel sens donnons-nous à la solidarité, la justice au sein de notre communauté, qu’elle soit familiale, amicale, de voisinage ou à l’échelle de notre ville ?

Le Malakoff Citoyen reste votre outil pour faire vivre vos idées et participer au quotidien des habitants. N’hésitez pas à nous rejoindre pour faire vivre vos idées !

Ange Stéphane Tauthui
Conseiller municipal
Contact : 06 22 71 07 24, stauthui@ville-malakoff.fr

Archives des tribunes politiques