Tribunes des groupes politiques

Majorité municipale - Malakoff en commun, communistes  et citoyen.ne.s

Contre la réforme des retraites !

Confronté au déficit abyssal qu’il a lui-même creusé (exonération de charges pour les entreprises, suppression de la taxe d’habitation, suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune, etc), Emmanuel Macron a décidé de faire payer la note aux classes moyennes et populaires, via l’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge de la retraite.

C’est toujours la logique libérale à l’œuvre : protéger le patrimoine des plus riches, alors que les cinq cents plus grandes fortunes sont passées en dix ans de 200 à 1 000 milliards. Faire peser l’effort de contribution sur les classes moyennes et populaires, qui n’ont que leur salaire, dont la progression est inférieure à l’inflation.

Mais il s’agit aussi de favoriser les systèmes de retraite privés en s’attaquant aux retraites par répartition, de briser les dispositifs de solidarité entre générations, de faire advenir une société du chacun pour soi où seuls les plus forts pourront avoir accès à une vie agréable.
Nous refusons une réforme qui revient sur les droits des salarié·e·s et fragilise celles et ceux dont l’espérance de vie en bonne santé est la plus faible. Notre système de retraite serait largement bénéficiaire avec des augmentations de salaires, si les femmes obtenaient, à travail égal, le même salaire que les hommes, ou si un effort collectif était entrepris pour faciliter l’entrée des jeunes dans le monde du travail, ou encore si le gouvernement décidait de taxer à 2 % les dividendes d’actionnaires. Voilà pourquoi les élu·e·s du groupe « Malakoff, communiste et citoyen·ne·s » sont aux côtés des salarié-es en grève.

Nous voulons la justice sociale, un meilleur partage des richesses et des ressources, et nous voulons que les retraités puissent demeurer des artisans de notre lien social, dans leur famille, dans les associations, partout où la solidarité et l’entraide sont à l’honneur. Nous ne lâcherons rien !

Saliou Ba
Maire adjoint chargé de l’Action sociale, de l’Hébergement d’urgence et des Jeunesses.
Contact :
sba@ville-malakoff.fr

Majorité municipale - Les Écologistes Collectif EELV et Génération.s et citoyen.ne.s

Des crises et des solutions : l'espoir avec l'écologie

L’année 2023 commence dans un contexte de plus en plus difficile pour beaucoup : l’augmentation des prix de l’énergie et des aliments ont porté un coup au moral et au porte-monnaie ! Selon l’Insee, chaque Français·e a perdu 760 euros entre janvier 2022 et juillet 2022, alors que depuis 2 ans la fortune des milliardaires français a, elle, augmenté de plus de 200 milliards d’euros (+58 %). La réforme des retraites à venir va aggraver encore davantage ces inégalités. Une nouvelle fois, les plus précaires porteront le poids de cette réforme. Oxfam France a calculé que seulement 2 % de la fortune des milliardaires français suffirait à financer le déficit attendu des retraites. Des solutions alternatives existent pourtant : les écologistes demandent de mettre en place une véritable taxe sur les superprofits et de prendre de véritables mesures de lutte contre l’évasion fiscale, estimées à 100 milliards d’euros par an en France, afin de faire contribuer plus celles et ceux qui profitent de la crise. Au niveau de Malakoff les leviers pour aider la population sont moins nombreux, et en tant qu’élu.es nous recherchons tout ce qui est possible. Ainsi grâce au Contrat Eau, Trame Verte et Bleu que j’ai présenté au conseil municipal, la ville de Malakoff a obtenu près de 300 000 euros. Le Contrat de développement entre le département des Hauts-de-Seine et la ville de Malakoff est en augmentation de 200 % et nous fait bénéficier de maintenant de 7 000 000 d’euros d’investissement sur 3 ans. Les écologistes sont et seront toujours aux côtés des malakoffiot.es pour améliorer leur niveau et qualité de vie.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant », Simone de Beauvoir.

Dominique Trichet-Allaire
Adjointe à la maire chargée de la Transition écologique, Nature en ville, Biodiversité, Énergies renouvelables, Propreté et Zéro déchet. Conseillère départementale
Contact :
dtrichet-allaire@ville-malakoff.fr

Majorité municipale -  Socialistes et apparenté.e.s

Décider ensemble

Cabanes à jouets, rue dédiée aux enfants, bière ou huile d’olive locale, autant de projets parmi les 114 présentés par les habitants dans le cadre du budget participatif. Suite à un vote des citoyens, certains vont être réalisés et financés par la ville. Cette façon de coconstruire la décision publique est une avancée indéniable vers une nouvelle forme de démocratie. Face à la crise profonde que traverse celle-ci, le taux d’abstention aux élections en étant un révélateur, c’est à nous, élus, de nous questionner sur le partage du pouvoir entre représentants et représentés. Sans tomber dans la démagogie qui tendrait à faire croire que toutes les décisions municipales ne pourraient être prises qu’après consensus des habitants, il est nécessaire de trouver des règles pour décider ensemble. Fini le temps de la démocratie descendante et infantilisante. Les Malakoffiots savent nous le rappeler en exprimant leur volonté de participer au débat public. Et ce, par divers canaux mis en place par la municipalité : Conseils de quartier, site participatif nousmalakoff.fr, réunion de concertation sur des projets d’aménagement, saisine du conseil municipal. Toutes les paroles sont à prendre en compte dès lors que le commun prime sur le particulier et le citoyen sur l’individu. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que les décisions municipales sont le fruit d’un travail sur le long terme qui lie, analyse des besoins, contraintes budgétaires et engagements politiques. Ne pas le reconnaître ne mène qu’à un discours populiste qui en aucun cas ne permet de travailler ensemble pour le bien commun. Faire du commun c’est aussi favoriser les initiatives collectives. Parmi celles-ci souhaitons longue vie à La Crèche qui accueille une épicerie coopérative, des artisans et les bureaux du festival Beat and Beer, et saluons la naissance de Créé à Malakoff, regroupement d’artistes et d’artisans dans un esprit de coopération et d’ouverture.

Virginie Aprikian
Adjointe à la maire chargée des Initiatives et Lecture publiques
Contact :
vaprikian@ville-malakoff.fr

Majorité municipale – France insoumise et citoyen.ne.s

Des paroles et des actes aux antipodes

Lors du dernier conseil municipal la majorité a voté pour la fermeture de l’école maternelle PVC et pour la délégation de service public du stationnement payant autrement dit la privatisation de la verbalisation, nous nous y sommes opposés. L’ADN de notre ville est notre service public, la majorité en prenant ces décisions détruit petit à petit ce qui a été construit depuis tant d’années. Malgré notre opposition et celle de la FCPE et des parents, l’ensemble des élus de la majorité PCF, EELV, PS a voté pour la fermeture de l’école maternelle PVC. Le 1er argument de la majorité était qu’il y avait une baisse des effectifs, mais cela ne tient pas quand on sait que l’objectif est de passer de 31 000 à 36 000 habitants d’ici 2030. Le second argument était d’éviter la fermeture de classe, avec la fermeture de PVC c’est une école et une classe qui ferme. La majorité veut simplement vendre le bien pour renflouer les caisses, mais on ne ferme pas une école quand on sait que d’autres villes ont eu des problèmes d’infrastructures pour accueillir les enfants en augmentant leur population. Nous continuerons donc la lutte avec les habitants contre cette fermeture d’école. Concernant la privatisation du stationnement payant votée par les élus PCF, En Marche, EELV, PS, ce sont les habitants qui seront les premiers impactés, puisque le stationnement payant sera étendu à l’ensemble de la ville, ajoutez à cela la diminution des places de stationnement, c’est une déclaration de guerre à tous ceux qui sont obligés d’utiliser leur véhicule. Les employés des sociétés privées de verbalisations sont payés au rendement, leur objectif sera donc de mettre le plus d’amendes possible. Ce projet de privatisation doit être abandonné, ils n’ont pas été élus pour ça.

Nationalement, nous appelons chacun à se mobiliser contre les réformes de régression sociale que voudrait imposer E.Macron. Ceux qui vivent sont ceux qui luttent.

Anthony Toueilles
Conseiller municipal
Contact :
atoueilles@ville- malakoff.fr

Opposition municipale - Demain Malakoff. Collectif Citoyen – Écologie, Gauche, Centre

Malakoff 2023, quelles priorités ?

En cette nouvelle année qui succède à des jours difficiles où les Malakoffiots ont subi, outre la pandémie mondiale, une forte inflation, nous faisons le vœu d’entrer dans une période plus sereine. Souhaitons que notre municipalité puisse se concentrer sur de vraies priorités : avant tout, protégeons les plus faibles, avec une attention accrue envers la petite enfance et les seniors. Pour cela souhaitons un soutien continu et actif aux sans-abri et réfugiés main dans la main avec les associations caritatives de notre ville : Secours Populaire, Porte Bleue, Secours Catholique, Scarabée, CCFD, Femmes Solidaires, Restos du Cœur et bien d’autres. Souhaitons par ailleurs une ville aux déplacements harmonieux avec un juste partage de la voie publique entre piétons, vélos, trottinettes, poucettes, équipements des personnes à mobilité réduite et automobiles.

Souhaitons des commerces dynamiques et attrayants dont l’installation serait facilitée par la municipalité, ainsi que des incitations à l’implantation de cabinets médicaux généralistes ou spécialisés.
Souhaitons aussi une vraie politique environnementale qui dépasserait les effets d’annonce et le « green washing » en conservant et même en étendant la surface d’espaces verts sans pelouses artificielles.

Souhaitons une ville propre où chacune et chacun se sentirait en sécurité. Souhaitons un accès à la culture et aux sports toujours plus ouvert à tous.

Mais surtout rêvons d’une politique sociale libérée des dogmatismes archaïques et dépassant les clivages politiques.
Le groupe Demain Malakoff souhaite à toutes les habitantes et tous les habitants de notre ville une nouvelle année sous le signe de la paix, du respect et du dialogue constructif.

Gilles Bresset
Conseiller municipal
Contact :
gbresset@ville-malakoff.fr

Opposition municipale - Malakoff citoyen

Opération Sauvetage PVC

Au dernier conseil municipal, la majorité municipale a condamné l’avenir de l’école maternelle Paul Vaillant Couturier, existant depuis plus de 50 ans, en votant sa fermeture définitive. La faute revient toujours aux autres, cette fois c’est à l’académie. Peut-on défendre la démocratie participative, le service public et la transparence si l’on refuse d’appliquer ces principes fondamentaux ?

En tant que parent d’élève de PVC, conseiller municipal d’opposition et citoyen, je suis stupéfait de cette décision et de la manière dont elle a été prise, hâtive, sans aucune concertation et sans réelle implication de la Maire. Les parents d’élèves ont lancé une pétition de plus de 650 signatures en peu de jours. Ils ont trouvé un écho dans la presse, auprès du député Saintoul et des habitants. Pourtant la Maire reste indifférente et la majorité municipale maintient ses positions sans donner plus de garanties et de réponses aux questions des parents : dans quelles conditions les élèves de PVC pourront-ils être accueillis dans les écoles sur lesquelles ils seront répartis, Guy Môquet, Paulette Nardal et Paul Langevin ? A-t-on de l’espace suffisant au sein des centres de loisirs de ces écoles ?

À quand les travaux pour l’école Paul Langevin ? Où seront scolarisés les enfants pendant cette période ? Quel projet pour le bâti communal de l’école PVC ?
Des heures bien sombres nous attendent si les fermetures d’école sont les seules réponses que nos élus et l’éducation nationale trouvent aux problèmes de budget et de recrutement. Je lance un SOS pour nos écoles, nos quartiers et notre ville.

Derrière cet arbitrage réalisé en moins de 2 mois, il y a une réalité qui fait frémir lorsque l’on est parent ou que l’on se préoccupe tout simplement de l’avenir du service public et de la gestion de l’argent du contribuable. Un vœu : Sauver l’école maternelle PVC et son bâtiment!

Ange Stéphane Tauthui
Conseiller municipal
Contact :
06 22 71 07 24, stauthui@ville-malakoff.fr

Archives des tribunes politiques