Tribunes des groupes politiques

Majorité municipale - Malakoff en commun, communistes  et citoyen.ne.s

Malakoff, la paix et la solidarité au cœur !

La crise sanitaire, économique et sociale que nous vivons porte en elle les stigmates d’une crise profonde, celle du capitalisme et du libéralisme, qui ancre les inégalités, individualise et fragmente la société, nourrit la violence, l’exclusion, déshumanise. Elle révèle une puissante lame de fond dans toutes les sociétés pour un changement radical de système, pour un autre monde qui met l’humain et la planète au cœur, où les valeurs de coopération, de culture de paix et de solidarité dominent. Un « monde d’après » libéré de toutes les formes de domination pour faire société ensemble autrement. Ces valeurs, les élu.e.s communistes et citoyen.ne.s contribuent avec enthousiasme et détermination à les faire vivre au quotidien à Malakoff. Au Conseil municipal de juin, nous porterons une délibération pour faire du Dr Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, un citoyen d’honneur de la commune, lui qui combat sans relâche, depuis des décennies, les violences faites aux femmes (viols, meurtres, mutilations), lui qui écoute, répare et redonne goût à la vie à tant de femmes congolaises meurtries. Nous proposerons au vote un vœu pour soutenir les jeunes apprentis étrangers qui travaillent, font vivre notre ville et sont pourtant menacés d’expulsion.

Le mois dernier, nous avions initié un nouveau projet de coopération avec un camp de réfugié.e.s dans les territoires palestiniens, pour porter conjointement un message de paix, de respect du droit des peuples. L’escalade de la violence qui règne depuis quelques jours, avec les bombardements de la bande de Gaza, nous démontre l’urgence d’une solution politique juste, fondée sur le respect du droit international, pour une paix durable entre Israélien.ne.s. et Palestinien.ne.s.

Fidèle à son histoire, Malakoff continue d’être au quotidien une ville accueillante et solidaire qui véhicule une culture de paix, incarnée dans des projets concrets, utiles aux habitant·e.s et aux citoyen·ne.s du monde.

Fatiha Alaudat
Adjoint à la maire chargée des Droits des femmes, de la Lutte contre les discriminations, de la Culture de Paix, des Solidarités internationales et de la Ville accueillante
Contact :
falaudat@ville-malakoff.fr

Majorité municipale - Les Écologistes Collectif EELV et Génération.s

La Covid-19, les élections et la démocratie

« Élections, piège à cons » : cette expression, apparue en 1968, fut popularisée par Jean-Paul Sartre qui souhaitait une démocratie directe, sans élu·e·s. Dans la lignée des courants anarchistes, le principe de la représentation politique est alors vu comme biaisé, car… non représentatif du peuple.

Il y a un an, alors que la Covid-19 s’imposait dans notre quotidien, nous élisions notre majorité municipale pour faire vivre la démocratie à Malakoff, malgré tout. Au niveau national, l’abstention fut catastrophique : 58,4 % des inscrit·e·s n’ont pas voté.
Depuis 30 ans, l’abstention lors des élections municipales ne cesse d’augmenter, de 26,91 % en 1989 à 36,87 % en 2014. Avec 58,4 % d’abstention, les municipales de 2020 marquent une rupture. Et ce renoncement au vote touche désormais toutes les élections (professionnelles, dans les établissements scolaires, etc.). Alors qu’être élu·e, c’est construire la ville de demain, les jeunes ont très peu participé à ces élections. Principale raison : le sentiment d’inutilité. Près d’un·e jeune sur deux considère que son vote ne permettrait pas de changer les choses, ni au niveau individuel ni au niveau collectif. Il nous faut agir collectivement pour que la politique soit rendue aux citoyen·ne·s.

Nous, élu·e·s, devons avant tout être à la hauteur de nos promesses et Les Écologistes sont déterminé·e·s à réaliser les 150 engagements portés par la majorité municipale. Reconquérir la confiance des citoyen·ne·s, cela nécessite d’être sincère en toutes circonstances et de ne rien céder au populisme, véritable antichambre du totalitarisme. Nous devons porter des politiques ambitieuses et porteuses d’espoir. Pour que le monde d’après soit un monde plus juste, plus vivable et plus démocratique.

« La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes. » Winston Churchill

Julie Muret
Conseillère municipale déléguée à la Ville et Genre
Contact :
jmuret@ville-malakoff.fr

Majorité municipale -  Socialistes et apparenté.e.s

Un acte d'égalité

Alors que dans certains pays, à l’image de l’Espagne et du Royaume-Uni, la PMA pour toutes est ouverte à toutes depuis 30 ans, en France cette possibilité n’a été légalement envisagée qu’après la légalisation du mariage pour tou.te.s en 2013.

Le contenu du projet, adopté une première fois à l’Assemblée nationale, a été modifié à plusieurs reprises. L’ouverture à la PMA pour toutes a tout d’abord été rejetée par les sénateurs qui ont finalement donné leur aval, mais en ont limité le remboursement par la Sécurité sociale à la procréation médicalement assistée à « caractère médical ».
Aujourd’hui, le texte autorisant son ouverture sans condition de critère, de justification ou de remboursement attend toujours sa rédaction finale et son application.

En attendant, elles sont encore nombreuses à se tourner vers des cliniques à l’étranger, quasi clandestinement, avec ce que cela implique de frais à engager pour une démarche qui coûte cher, et n’est donc accessible qu’aux femmes ayant d’importants moyens financiers ou qui s’endettent pour cela.

L’autoriser en France épargnerait de plus à ces femmes un sentiment d’être différentes voire hors-la-loi, car ce texte prévoit un nouveau mode de filiation pour les enfants nés par PMA de couples de femmes. Ainsi, les femmes concernées devraient établir devant notaire une reconnaissance conjointe de l’enfant, avant sa naissance. Plus question pour la femme qui n’a pas porté l’enfant de devoir suivre une procédure d’adoption. Elles ne prennent rien à personne, elles demandent juste d’accéder aux mêmes droits que tous et toutes. 2021 sera-t-elle finalement l’année de l’adoption du projet de loi relatif à la bioéthique avec, enfin, l’ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes ?

Quoi qu’il en soit, l’été qui ébauche ses premiers pas nous invite à profiter du moment présent avec insouciance, mais prudence, quels que soient nos projets, ou nos désirs.

Carole Sourigues
Conseillère municipale déléguée à l'Accessibilité
Contact :
csourigues@ville-malakoff.fr, 01 47 46 75 00, psmalakoff.net
 

Majorité municipale – France insoumise et citoyen.ne.s

Énergie verte et sport pour tous

Au dernier Conseil municipal, j’ai eu plaisir à répondre à la saisine citoyenne concernant la question sur la pelouse du stade Marcel Cerdan. Comme vous le savez, nous avons un grand projet de géothermie qui offrira une énergie verte, 100 % écologique, à notre ville. Ce projet, en plus d’être écologique, permettra sur le long terme de faire des économies d’énergie, et donc financières aux habitants du parc social et aux bâtiments de la ville.

Ce projet impactera le stade Lénine : les puits de géothermie seront installés en lieu et place du city stade et la moitié du terrain de foot sera inutilisable pendant deux ans et demi. Le complexe Lénine sera totalement reconstruit, nous aurons donc des puits de géothermie et un complexe sportif totalement neuf d’ici à quelques années.

Pour ce faire, il faudra passer par la case travaux, et donc trouver une solution de substitution, pour tous nos enfants pratiquant le sport à l’école (quatre écoles concernées), pour les sportifs pratiquant en association ou librement, ainsi que pour les travailleurs des entreprises basées à Malakoff. Le problème est donc bien plus complexe que certains auraient voulu le faire croire, au moment de faire signer la pétition, ce sont plus de 1 500 familles malakoffiotes qui sont concernées.

Nous avons donc cherché toutes les solutions pour permettre à tous de continuer la pratique sportive. La seule qui a tenu la corde est le remplacement du gazon naturel par un gazon hybride ou un gazon synthétique liège. Nous avons donc d’ores et déjà écarté les solutions les plus nuisibles au niveau écologique et de la santé. C’est un projet d’intérêt général, écologique, social, et d’augmentation de la capacité sportive. Je remercie tous les citoyens d’avoir apporté leur pierre à l’édifice, j’encourage tous les citoyens du quartier sud à rejoindre le Conseil de quartier. Ils pourront, entre autres, participer à la végétalisation du stade MarcelCerdan et de ses alentours.

Anthony Toueilles
Adjoint à la maire chargé des Politiques sportives et du quartier sud. Président du groupe France insoumise.


Contact : atoueilles@ville-malakoff.fr

Opposition municipale - Demain Malakoff. Collectif Citoyen – Écologie, Gauche, Centre

Les dessous du budget

En 2014, les dépenses de fonctionnement à Malakoff étaient de 45 M€, les charges de personnel de 26 M€. En 2021, le Conseil municipal a voté un budget de 63 M€ (+40 %) pour des charges de personnel de 32 M€ (+23 %). Cette performance budgétaire (sic) n’aurait jamais vu le jour sans l’aide des citoyens qui ont vu leurs impôts locaux exploser en 2014, faisant de Malakoff le champion départemental de la fiscalité locale, deuxième juste derrière la ville de Sceaux. En 2014, les impôts locaux ne représentaient que 15 M€, 6 ans plus tard, nous avons atteint un sommet avec 24 M€ (+60 %).

Reconnaissons à la majorité un véritable engagement sur les sujets de solidarité comme l’éducation, l’enfance ou la santé, que nous soutenons au sein de Demain Malakoff. Nous sommes cependant plus réservés sur les subventions aux associations dont les choix partisans sont discutables, en particulier le financement de syndicats ou d’association à connotation politique proche du Parti communiste.

Nous regrettons également le peu d’ambition concernant la sécurité, le commerce ou l’emploi, totalement absents du budget. Concernant l’écologie, nous sommes toujours en attente d’un réel engagement de la commune au travers d’objectifs clairs intégrant un véritable plan stratégique. En dehors du projet de géothermie et de quelques repas bio dans les cantines, nous restons sur notre faim. Sans compter, cette incroyable décision à contre-courant de remplacer la pelouse naturelle du stade Marcel-Cerdan par une pelouse semi-synthétique dont l’investissement dépassera largement les 500 000 €, sans parler de l’entretien ! Nous attendons aussi la mise en œuvre du budget participatif ! Nous regrettons que les arbitrages budgétaires de la ville de Malakoff continuent de privilégier les approches partisanes au lieu du bien commun au bénéfice de tous les habitants. Mais que peut-on attendre d’un clan au pouvoir depuis bientôt 100 ans ?

Olivier Rajzman
Conseiller municipal
Contact :
olivier.rajzman@demain-malakoff.fr, demain-malakoff.fr

Opposition municipale - Malakoff citoyen

Retour à la vie normale ?

Vous l’avez remarqué l’activité est marquée par de nombreux faits d’actualités : l’annonce d’un plan de déconfinement, avec une accélération des vaccinations, l’insécurité, l’organisation des élections départementales et régionales les 20 et 27 juin, et surtout la vie prévisionnelle de la commune suspendue aux manifestations avenirs et aux candidatures des présidentielles. Ces sujets mettent évidemment la population en ébullition sur tous les réseaux, car cela fait resurgir beaucoup d’espoirs. Espoir, car nous appelons de nos vœux un retour à la vie normale, tronquée par des vagues successives de propagation du virus qui nous ont impactés directement ou indirectement depuis plus d’un an, sur le plan médical, social, culturel ou économique. Tout en restant prudent, nous voulons reprendre nos droits, sortir, vivre, car nous avons besoin d’une vie communautaire et humaine !

Espoir aussi, car aux prochaines élections qui sont une répétition générale avant les présidentielles de 2022. Toutes et tous avec ou sans conviction souhaitant faire gagner ses idéaux, nous espérons une gouvernance régionale et départementale en faveur de nos familles, nos collégiens et lycéens, notre service public, de santé et de l’économie qui ont tant souffert des problématiques actuelles. C’est pour nous l’occasion de vous rappeler l’importance de ces scrutins qui vont avoir une influence sur notre quotidien.

La ville est-elle prête au retour de la « démocratie » en présentiel, des manifestations politiques et culturelles, maintenir de l’aide aux commerçants ? Est-elle prête face aux attentes longtemps retenues des Habitants ? Les commerces, les restaurants et lieux de culture auront encore besoin du soutien de la ville et des citoyens. Alors soyons citoyens et faisons vivre notre cité. Le Malakoff Citoyen reste à votre disposition, rejoignez-nous aux rdv des samedis à 19 h 30.

Ange Stéphane Tauthui
Conseiller municipal
Contact :
06 22 71 07 24, stauthui@ville-malakoff.fr

Archives des tribunes politiques