Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Rue Béranger

Cette rue a pris le nom d'un chansonnier patriote par délibération du conseil municipal, le 14 janvier 1910. Elle relie l'avenue Pierre-Larousse à la rue André-Coin.

Pourquoi ce nom ?

Un chansonnier

Jean de Béranger (1780-1857) était un chansonnier né à Paris. Il commence à écrire des couplets à 18 ans, qui le font rapidement remarquer. En 1815, après la défaite de Napoléon, l'occupation d'une partie de la France par Alliance (Angleterre, Autriche, Allemagne, Russie) exalte son patriotisme, mais l'arrivée des Bourbons contrarie son libéralisme.

Un prisonnier

Il sort ses premiers recueils, qui lui valent trois mois de prison en 1821. D'autres textes, parus en 1828, le renvoient neuf mois sous les verrous. Quand Charles X est détrôné en 1830, on détrône en même temps les chansons de Béranger dont ce roi était la principale tête de Turc. Les dernières œuvres du chansonnier ne parurent d'ailleurs qu'après sa mort en 1857.

Un député

Béranger est élu député en 1848, mais démissionne à l'arrivée du Second Empire et ne sort plus de sa retraite.

Photos souvenirs