Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Aux résidents du quartier Valette

Message de la maire, Jacqueline Belhomme, ce 5 juin 2020.

[ dernière mise à jour : 05.06.2020 ]

Votre quartier a connu, la nuit dernière, des violences inacceptables. Les pompiers et la police nationale sont intervenus, et restent depuis en alerte constante.

Je condamne sans réserve ces agissements et partage pleinement votre émotion. Les habitantes et les habitants du quartier Valette ont le droit, comme toutes les Malakoffiotes et Malakoffiots, de vivre sereinement dans un environnement respecté. Depuis le début de l’année, la ville et les bailleurs sociaux financent une équipe de médiateurs sociaux qui interviennent pour créer du lien social et tenter de résoudre les conflits de voisinage.

Votre quartier subit, depuis plusieurs mois, des tensions qui m’ont amenée à organiser, à l’automne dernier, une réunion publique à laquelle vous avez été nombreuses et nombreux à participer. Des engagements ont été pris, par la municipalité comme par la police nationale - représentée par le commissaire de Vanves-Malakoff - qui seront respectés.

Le citystade concentre une part de ces tensions et des nuisances que vous subissez. C’est dans ce cadre que le Conseil municipal, réuni le 3 juin dernier, a décidé la création d’un groupe de travail spécifique, réunissant les élu-e-s et les services administratifs concerné-e-s, les partenaires présents sur le site ainsi que des habitants volontaires de la résidence et les usagers de l’équipement. Ce groupe de travail a pour objet d’identifier les raisons des tensions observées et de soumettre dans des délais raisonnables à la municipalité les préconisations utiles à garantir le respect des horaires et des règles d’utilisation du site, ainsi que l’inscription paisible de l’équipement dans son environnement.

Parmi celles-ci, le recours à la vidéoprotection pour protéger l’équipement est une possibilité si les nuisances et dégradations perdurent. Bien sûr, elle n’est pas une solution unique, mais un outil qui s’inscrit dans un ensemble d’interventions. Si cette hypothèse était retenue, un comité d’éthique sera créé, qui garantira le respect de l’ensemble des libertés publiques et des libertés fondamentales, informera les habitante-s avec précision sur les conditions d’utilisation et répondra à leurs doléances.

En appui du groupe de travail, qui commence ses travaux, vos élu-e-s viendront dans cette période régulièrement à votre rencontre afi n de partager cette réfl exion commune, recueillir votre parole et vous tenir informé-e-s.

Les intimidations et les violences ne pourront détourner la municipalité des engagements qu’elle a pris devant vous. La municipalité et le bailleur social ont déposé une plainte. Les habitantes et les habitants du quartier Valette, de tous les âges, ont un égal droit au respect et à un cadre de vie apaisé.

Jacqueline Belhomme, Maire de Malakoff.

Retour