Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Zoom Sur ...

Les 8 domaines d'actions de la culture de paix

D'après l'ONU, "la culture de paix est un ensemble de valeurs, attitudes, comportements et modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s'attaquant à leurs racines par le dialogue et la négociation entre les individus, les groupes, et les états".

- renforcer une culture de la paix par l’éducation

- promouvoir le développement économique et social durable

- promouvoir le respect de tous les droits de l’homme

- assurer l’égalité entre les femmes et les hommes

- favoriser la participation démocratique

- développer la compréhension, la tolérance et la solidarité

- soutenir la communication participative et la libre-circulation de l’information et des connaissances

- promouvoir la paix et la sécurité internationale

En savoir +

Culture de paix

Malakoff agit pour favoriser une culture de la paix, en informant et sensibilisant l'ensemble des acteurs de la vie locale et tous les citoyens, pour créer les conditions d'un monde assez responsable et solidaire pour contrôler toutes les violences et se donner les moyens de prévenir les conflits et les gérer le plus humainement possible. Cet engagement se manifeste, au niveau municipal, sous des formes multiples dans tous les secteurs de compétence des autorités locales.

"Votre rôle n'est pas simplement important. Il est essentiel. Construire un monde pacifique ne commence pas dans les salles de conférence à New-York ou à Genève.

Cela commence sur le terrain, dans les quartiers, dans les communautés. Cela commence par des leaders éclairés dans les villes et villages, partout dans le monde. Cela commence avec vous. Et vous êtes en première ligne."

Ban Ki-moon, mai 2010, lors de la conférence d'examen du traité de non-prolifération des armes nucléaires.

Une tradition ancrée dans l'histoire

L'action pour la paix est une longue tradition à Malakoff. Elle s’ancre fortement dans l’histoire de notre commune, à travers des engagements individuels et des actions collectives.

Maurice Ténine, médecin résistant fusillé en 1941.

Malakoff, résistante et pacifiste

La pacifisme n'est pas une posture neutre : ceux qui aspirent le plus ardemment à le défendre et l'imposer ont dû le faire parfois en combattant… À Malakoff, on s’est battu contre le fascisme, on a résisté au nazisme, on a dit non au colonialisme.

Des hommes et des femmes, engagés dans la vie locale, incarnent ces combats :

  • Pierre Valette, Édouard et Lucien Gerber, combattants volontaires en 1936-37 sur les fronts espagnols aux côtés des Républicains.
  • Gabriel Crié, résistant fusillé par les nazis à 34 ans.
  • Maurice Ténine, médecin résistant, fusillé avec ses vingt-six compagnons à Chateaubriant.
  • Louis Girard, employé municipal résistant, déporté à Auschwitz pour avoir distribué des tracts clandestins.
  • Augustine Variot, militante du Comité d’action féminine pour la paix et contre la discrimination, première femme ayant siégé au Conseil municipal en 1925.
  • Léo Figuères, un ancien maire, résistant, militant engagé contre les odieuses guerres coloniales d’Indochine et d’Algérie.
  • Jean Clavel, ancien 1er maire adjoint, emprisonné pour avoir refusé de se battre en Algérie.

Des rues, des bâtiments communaux portent aujourd’hui le nom de ces hommes et de ces femmes. Malakoff honore ainsi leur courage, et réaffirme l’essence pacifiste de leur engagement.

AFCDRP : réseau de villes pour la paix

Takeshi Araki, maire de Hiroshima, et Léo Figuères, maire de Malakoff, en 1990.

Depuis 1985, Malakoff adhère à l'Association française des communes, départements et régions pour la paix (AFCDRP-Maires pour la paix France), branche française du réseau de collectivités locales pour la paix Mayors for Peace, piloté par les maires de Hiroshima et de Nagasaki. La Ville de Malakoff assure la vice-présidence du réseau international depuis plus de trente ans.

En 1990, Takeshi Araki, alors maire de Hiroshima, est venu à Malakoff, témoigner de sa reconnaissance pour l'engagement de la Ville. À cette occasion, il a été fait citoyen d"honneur de la commune.

Le réseau Maires pour la paix mobilise plus de 7000 collectivités dans 161 pays pour promouvoir la culture de la paix, et obtenir le désarmement nucléaire au niveau mondial.

Pourquoi s'engager pour le désarmement nucléaire ?

Les collectivités engagées dans le réseau perpétuent le message des centaines de milliers de victimes de la bombe atomique. Depuis Hiroshima et Nagasaki, les survivants répètent inlassablement "Plus personne ne doit souffrir comme nous avons souffert".

L'arme atomique a transformé notre monde. Sa capacité de destruction totale de toute forme de vie nous oblige à une résistance préventive.

C'est en développant une culture de paix au cœur de notre vie locale qu'il sera possible de sortir des logiques de guerre et de construire une histoire humaine de paix dans un monde sans armes nucléaires.

Faire vivre la culture de paix

La paix, il faut l'imposer, la défendre, la fortifier. Et pour cela, ne pas tolérer l’injustice, la misère, l’exclusion. Il faut agir pour la construire au jour le jour.

Malakoff est engagée sur cette voie en multipliant les projets culturels, sportifs, éducatifs, solidaires…

En mobilisant toutes les politiques publiques vers cet objectif, la Ville offre aux citoyens les outils nécessaires à leur contribution concrète à l'émergence d'une culture de la paix, qui va au-delà du simple silence des armes.

Quelques exemples d'actions

  • Chaque année, Malakoff élabore un programme d'action pour une culture de la paix.
  • La politique municipale décline la culture de paix, au travers de thématiques plus spécifiques : égalité femmes-hommes, développement durable, Ville amie des enfants, solidarité internationale, démocratie participative...
  • À l'occasion du 21 septembre, journée internationale pour la paix, en partenariat avec le Mouvement de la Paix, la population, les artistes, les associations, les commerçants, la Ville propose de nombreux événements pour susciter la réflexion et le débat. L'exposition collective Artistes pour la paix met à l'honneur les artistes malakoffiots.
  • Le projet éducatif de la Ville multiplie les actions favorisant le vivre ensemble. Par exemple, l'Union sportive municipale de Malakoff organise des ateliers Sport et citoyenneté, pour sensibiliser les jeunes à la notion de respect.

En images

Au fil des ans, la ville de Malakoff bâtit, avec les habitants, les enseignants, la jeunesse, les associations, les artistes et écrivains, les conférenciers, une culture de paix.