La Porte de Malakoff

Bâtiment emblématique de la porte nord-ouest de Malakoff, haut de quarante-huit mètres, la tour Insee est désormais vide de ses 1 200 employés. La Ville veut saisir l’opportunité du départ de l’Institut national de la statistique et des études économiques pour lancer un chantier d’ampleur : transformer cette entrée de ville ! Le projet est baptisé « La Porte de Malakoff » et a pour ambition de redonner vie à ce quartier en y développant diverses fonctions urbaines (emplois, équipements, habitat, etc.), de façon écologique et démocratique. Ce projet s’inscrit dans le plan d’aménagement et de développement durable de la commune (PLU).

Spécificités du secteur

Le futur site est situé dans la partie nord de la ville, la plus dense. Le quartier possède une identité forte, incarnée notamment par la tour de l’Insee, ses petites rues pavillonnaires aux alentours du périphérique. La réalisation d’un diagnostic a révélé d'autres spécificités :

  • Une fonction d'espace de transit principalement dédié à l’activité économique et aux équipements publics
  • Un grand carrefour dangereux pour les piétons et les cyclistes. Voitures et grandes constructions prédominent et prennent peu en compte leur environnement urbain
  • La proximité du périphérique et de la voie de chemin de fer, à l’origine de nuisances : bruit, pollution de l’air, etc.
  • Peu d’espaces verts mis à part le square Anna-Marly et la coulée verte
  • Secteur bien desservi par le réseau routier et les transports en commun (périphérique, autoroute A6, métro ligne 13, tramway T3, bus, gare Montparnasse)

À l'échelle de la Métropole, le secteur compte parmi les plus attractifs.

15 000 m² à aménager

Le périmètre opérationnel du projet La Porte de Malakoff est composé de deux grands îlots triangulaires. Le premier est occupé par les bureaux de l’Insee, le second par le groupe scolaire Fernand-Léger et le gymnase Jacques-Duclos. Le déplacement de ces deux derniers équipements est en effet envisagé par la Ville afin de tenir compte des nuisances du périphérique (bruit, pollution, etc.). De plus, pour repenser l’aménagement de l’entrée de la ville dans son ensemble, le périmètre de réflexion intègre la faculté de droit de l’université Paris-Descartes ainsi que l’ensemble des espaces publics du secteur. Cette zone est répartie entre l’État, la Ville de Malakoff et celle de Paris.

Acteurs du projet

La Ville de Malakoff, en partenariat avec le groupement Citallios/Segat, a lancé des études préalables qui s’étaleront jusqu’en septembre 2018. Ces études urbaines et techniques vont permettre d’évaluer la possibilité de réaliser un projet d’aménagement urbain sur le secteur de la tour Insee, qui réponde aux objectifs de la Ville et de ses habitants. Une quinzaine d’entreprises ont été retenues pour mener à bien ces études : agence d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes ; société de géomètres ; bureau d’étude en déplacements et circulation ; spécialistes en pollution de l’air, des sols, et études acoustiques ; agence de concertation et de communication ; etc. Après le diagnostic du site, les équipes se nourriront de la concertation avec les habitants pour élaborer le programme d’aménagement du quartier.

Un projet en concertation avec les habitants

La Porte de Malakoff est un projet urbain porté par la Ville qui souhaite y associer les Malakoffiots et Malakoffiotes. Ils seront invités à s’exprimer via des réunions publiques, des marches exploratoires, des ateliers thématiques ou des questionnaires. Ils pourront ainsi donner leur avis, faire des propositions, etc. La réflexion collective aboutira à l’adoption par le Conseil Municipal d’une Charte de La Porte de Malakoff qui permettra d’acter politiquement les grands axes stratégiques et les partis pris issus de l’ensemble du travail collectif.

Calendrier

Lorsque le programme d’aménagement sera défini, le projet pourra passer en phase opérationnelle. Les travaux devraient s’étaler entre 2020 et 2024 environ. 

Ressources

En images