Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Bienvenue aux naturalisés Français

À propos de Malakoff

La maire, Jacqueline Belhomme, et des élus de Malakoff ont reçu les citoyens récemment naturalisés lors d’une cérémonie d’accueil.

[ dernière mise à jour : 01.07.2019 ]

Vendredi 14 juin en fin d’après-midi, les « Félicitations ! » résonnent dans la salle des mariages de l’hôtel de ville. Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff, et les élus de la Ville ne célèbrent pas une union, mais l’obtention de la nationalité française par la trentaine de Malakoffiots et de Malakoffiotes présents sur place. « Je vous souhaite la bienvenue dans la ville qui s’ouvre à ceux qui ont choisi de devenir Français, s’est réjouie Jacqueline Belhomme. Je sais combien c’est important dans votre parcours de vie, et combien ce choix vous engage. » Parmi ces récents citoyens français de tous âges, certains sont venus seuls, d’autres sont accompagnés de leur famille ou d’amis.

Malakoff, ville d’accueil

« La France est une terre d’immigration qui s’enrichit de tout ce que les hommes et femmes lui apportent, a rappelé Jacqueline Belhomme. Malakoff est une ville de solidarité et de paix, c’est pourquoi nous avons signé la Charte de l’association nationale des villes et territoires accueillants. » Assis au deuxième rang, Sajal Mohanta écoute attentivement ce discours qui fait écho à son histoire personnelle. Arrivé en France en 2011 après avoir fui le Bangladesh, il a vu sa demande d’asile acceptée en 2013. Après avoir obtenu la nationalité française quatre ans plus tard, il est aujourd’hui « très heureux de vivre ce moment spécial ». Comme beaucoup, il immortalise l’instant avec son téléphone.

Partager les valeurs républicaines

Arrivée de Chine en 2008, Xinyue Yu est installée à Malakoff depuis six ans. Après son doctorat en linguistique, elle est devenue maître de conférences. Elle est touchée de recevoir La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges, offerte à tous. « Je suis fière d’être Française et Malakoffiote parce que j’adhère complètement aux valeurs de la République, confie-t-elle. J’y suis très attachée. Et cela signifie aussi la fin des problèmes administratifs ! » Après la cérémonie, les discussions se sont poursuivies autour d’un verre partagé entre concitoyens.

Retour