Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

1ers échanges autour de la future entrée de ville

Cadre de vie -  Urbanisme

350 habitants étaient présents à la réunion de lancement de La Porte de Malakoff, projet de réaménagement de l’entrée de ville.

[ dernière mise à jour : 20.03.2018 ]

La réunion de lancement de la future porte de Malakoff a fait salle comble! Malgré le froid et la neige, trois cent cinquante personnes étaient présentes mardi 13 février, dans la salle des fêtes Jean-Jaurès. Ce temps de concertation avec les habitants s’est déroulé en présence de Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff, de Carine Petit, maire du 14e arrondissement de Paris, de Bernard Gauducheau, maire de Vanves, et de Serge Cormier, maire adjoint à l’Urbanisme de Malakoff. « On ouvre la porte à un beau projet que nous allons construire avec vous », lance en préambule Jacqueline Belhomme.

Les habitants s’expriment

Après la diffusion d’un film-enquête, recueillant les premiers avis des habitants, la parole est donnée aux Malakoffiots, Vanvéens et Parisiens présents dans la salle. « Que va devenir l’Insee? », s’inquiète cette habitante. « Le quartier est moche, il y a trop de voitures », regrette cet autre riverain. Beaucoup déplorent le manque d’espaces verts, comme cette femme qui aimerait « plus de nature, des arbres, des murs végétalisés ». Certains ont même une idée très précise de leur futur quartier : « Il faudrait réhabiliter la tour Insee, y construire des logements sociaux et étudiants, une auberge de jeunesse, un restaurant pour les étudiants et un autre solidaire, une résidence artistique et tout en haut un restaurant gastronomique », détaille cet étudiant.

Des ateliers à venir

Images à l’appui, Alexandre Bouton, de l’agence d’architecture Urban Act chargée du projet, balaie ensuite les grandes spécificités du quartier, incarné par la tour Insee. « L’un des enjeux est de redonner plus de place aux piétons », estime-t-il. Il insiste également sur l'importance d’apporter plus de nature au détriment du bitume et des voitures. « Nous avons tous les éléments pour passer d'un carrefour routier à une véritable place qui rassemble tous les habitants », estime-t-il. Avant de quitter la salle, le public est invité à s’inscrire aux prochains rendez-vous : une marche exploratoire le 10 mars, une série d’ateliers thématiques le 15 mars, une seconde série d’ateliers le 5 avril, et une soirée de restitution le 2 mai.

Aperçu de la réunion

 

Retour