Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Rue Chauvelot

La rue tient son nom d'Alexandre Chauvelot, un investisseur qui, au XIXe siècle, aménagea des terrains qui constituèrent par la suite la commune de Malakoff.

Pourquoi ce nom ?

À l'origine de la commune

Malakoff doit pour une fière chandelle à Alexandre Chauvelot. Né en 1796, d’une famille pauvre, il acquiert une certaine notoriété comme chansonnier et musicien ambulant. Puis il se lance dans les affaires, achetant des terrains puis créant les quartiers de Plaisance et des Thermopyles. Poussé par une indéniable réussite, il achète, sur les confins de Vanves des terrains qu’il va ensuite revendre, par lopins de 250 m2, aux ouvriers parisiens chassés par la rénovation de la capitale.

La nouvelle Californie

Pour attirer le chaland, il va créer en 1856, dans ce quartier de la ”nouvelle Californie” qui sort de terre un parc à thème à la gloire de l’armée d’Orient et de la guerre de Crimée. Le clou en est une tour de neuf étages, censée rappeler la tour de la redoute de Malakoff, dont la prise précéda la chute de Sébastopol ( 10 septembre 1855) et la victoire de l’alliance franco-turco-anglaise sur la Russie. La guerre de Crimée est une guerre hyper-médiatisée. C'est un succès. La foule se presse dans les bals et ginguettes, le quartier se développe. Chauvelot meurt en 1861. La tour est détruite pendant la guerre de 1870 pour ne pas servir de point de mire aux artilleurs prussiens. Mais le quartier Malakoff de Vanves reste bien vivant. Le nom s’impose naturellement en 1884, lors de la création de la ville.

Photos souvenirs