Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Boulevard Gabriel-Péri

L'ancienne route de l'Orme, appelée voie Saint-Marcel puis route de Montrouge, a pris le nom de Gabriel-Péri en 1944.

Pourquoi ce nom ?

Un militant et un résistant

Gabriel Péri (1902/1941) fut secrétaire général des Jeunesses communistes, rédacteur au journal Clarté. Il est entré au journal l’Humanité en 1924 pour s'occuper de la politique étrangère. Membre du comité central du parti communiste français (1929), député (1932), il a animé les Cahiers clandestins du parti communiste sous l’occupation. Livré aux Allemands, il a été fusillé avec d’autres otages au Mont Valérien, le 15 décembre 1941.

Un poème en son honneur

Aragon écrira pour lui la Ballade de celui qui chanta dans les supplices : "Et s’il était à refaire - Je referais ce chemin - Une voix monte des fers - Et parle des lendemains…"