Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Le groupe scolaire Notre-Dame-de-France

L’institution catholique d’enseignement privé sous contrat Notre-Dame-de-France a été fondé en 1875 par la congrégation des sœurs de La Providence de Ruillé-sur-Loir.

La petite histoire

Une propriété acquise en 1883

À l'origine de l'établissement actuel, il y a un groupe de sœurs de La Providence (congrégation fondée en 1806 à Ruilé-sur-Loir). Établies en janvier 1875, rue du Camp-Français (devenue rue Victor-Hugo), pour s'occuper d'un internat libre auquel s'ajoute bientôt un externat et un ouvroir pour les enfants de la paroisse, elles acquièrent en 1883 une propriété plus vaste qui devient l'institution Notre-Dame de France, située rue du Chemin-de-Fer (actuelle rue Arblade). Le parc s'étendait jusqu'à la rue Raymon-David et au boulevard Camélinat.

Du début du XXe siècle à aujourd'hui

En 1896, la prospérité de la maison permet l'agrandissement du bâtiment et la construction d'une chapelle. Lors de la fermeture des écoles congréganistes en 1903, la communauté quitte les lieux en juillet, mais à la rentrée suivante, quelques sœurs sécularisés assurent de nouveau la classe. En 1914-18, l'Institution, transformée en ambulance, accueille des blessés. Pendant la 2e guerre, le souterrain qui débouche dans le parc (et qui se prolongeait autrefois, dit-on jusqu'à Meudon) sert d'abri aux habitants voisins lors des alertes. La statue de Notre-Dame, présente dès 1883, endommagée par les bombardements en 1946, est remplacée par une nouvelle, commandée à un sculpteur de Malakoff, Jean Joachim. L'Institution s'agrandit à plusieurs reprises (1961, 1970, 1982). Par ailleurs, une partie du parc est cédée pour l'élargissement de la rue Raymond-David et la création de la coulée verte.

Photo souvenir