Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Le groupe scolaire Henri-Barbusse

Le groupe scolaire Henri-Barbusse a ouvert officiellement en 1939... mais réellement en 1945, après la Seconde Guerre mondiale.

La petite histoire

Des débuts mouvementés

Le projet de groupe scolaire est né en 1931, les travaux ont commencé en 1938 et l'école a ouvert en 1939 au moment de la déclaration de guerre. La section puériculture sera occupée dans les années 1940 par les troupes françaises, puis par la garde personnelle d'Hitler. En 1941, l'école élémentaire accueillera une partie du lycée Michelet, qui était occupé par un état-major nazi et la maternelle un centre de jeunesse vichyssois. Les écoliers de Malakoff réinvestissent les lieux après la guerre. Jusqu'en 1951, l'établissement hébergera également un centre d'apprentissage (puériculture pour les filles, menuiserie, mécanique et cordonnerie pour les garçons). Le conservatoire a été créé en 1967 dans les locaux du groupe scolaire.

Une pédagogie nouvelle

L'architecte Armand Guérard a dessiné les plans en s'inspirant de la pédagogie nouvelle du psychologue Henri-Wallon. Aux locaux scolaires ouverts sur l'extérieur s'ajoutent des équipements encore rares à l'époque : infirmerie, pièce pour le médecin, salle de gymnastique, douches, cuisine et réfectoires.

Pourquoi ce nom ?

Né à Asnières, Henri Barbusse est un écrivain français. Enrôlé volontaire en1914, il a raconté la terrible vie des tranchées et exprimé ses aspirations pacifistes dans Le Feu, journal d¹une escouade qui fait scandale, mais obtient le prix Goncourt en 1916. Après la guerre, il participe avec Paul Vaillant-Couturier à la fondation de l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC). Membre du Parti communiste en 1923, il devient directeur littéraire du journal L'Humanité (1926-1929). Il a été aussi président du Comité mondial de lutte contre la guerre et le fascisme.

Photos souvenirs