Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Ils sont passés par Malakoff

Louise Michel

Institutrice, militante anarchiste, féministe, franc-maçonne

1830-1905

Louise Michel fût arrêtée quelques jours au Fort de Vanves, en mai, lors de la semaine sanglante, combattant au premier rang des Communards qui coupaient la route de Paris aux Versaillais. En 1867, J.-B. Clément avait écrit sa célèbre chanson : Le temps des cerises. En 1885, il rajoute et dédie le dernier couplet à cette femme étonnante, qui s'était battue à ses côtés sur les barricades, et dont il n'avait retenu que le prénom :

"A Louise :
J'aimerai toujours le temps des cerises,
C'est de ce temps-là que je garde au coeur une plaie ouverte.
Et dame Fortune, en m'étant offerte,
Ne pourra jamais calmer ma douleur (...)"

Charles Bourseul

Ingénieur

1829-1912

Il habitait 62 rue d'Arcueil, l'actuelle rue Paul-Vaillant-Couturier. Ce savant a décrit dès 1854 le principe de la transmission de la parole par l'électricité. L'invention est plus tard attribuée à Edison et Bell sous le nom de téléphone.

Bourseul réalise les premiers essais de téléphonie alors qu'il est employé aux Poste et Télégraphie. Mais son chef de bureau estime qu'il perd son temps à des "utopies sublimes" et exige qu'il se consacre un peu plus sérieusement à ses tâches administratives.

En 1927, lors de la construction de l'Ecole supérieure d'Electricité (l'actuelle faculté de droit) avenue Pierre-Larousse, le Conseil municipal attribue à la rue des Carrières le nom de Charles Bourseul. Cette artère a disparu lors de la construction de l'Insee, dans les années 1970.

Pierre et Marie Curie

Physiciens, prix Nobel

1859-1906 et 1867-1934

Ils louent une maison rue du Marché (actuelle rue Gabriel-Crié). Dans le hangar de la propriété, ils réalisent entre 1900 et 1904 certains de leurs travaux sur le radium. Pierre était né à Paris en 1859, Marie (Maria Sklodowska) à Varsovie en 1867. Mariés à Sceaux en 1896, ils donneront naissance à Irène (future Joliot-Curie) en 1897.

C'est en 1903 que Pierre et Marie annoncent la découverte du radium. Ils obtiennent la même année, avec Henri Becquerel, le prix Nobel de physique pour la découverte de la radioactivité naturelle.

Après la mort accidentelle de Pierre, renversé par une voiture à cheval en 1906, Marie le remplace au poste de professeur de physique à la Sorbonne, devenant ainsi la première femme à enseigner dans cette prestigieuse école. Elle obtient le prix Nobel de chimie en 1911 pour avoir isolé le radium métallique et avoir déterminé sa masse atomique. Marie meurt en 1934, d'une leucémie.

Henri Rousseau

Peintre

1844-1910

Henri Rousseau, dit Le Douanier, doit son surnom à son emploi à l'octroi de la Porte de Vanves.

Entre autres toiles, L'Octroi (1890) a été réalisé pendant ses longues heures de garde (une photo prise à la même époque laisse entrevoir la riche imagination de l'artiste). La façon de peindre du Douanier Rousseau, traits maladroits et formes naïves, n'est que peu appréciée du grand public, jusqu'à sa première participation au Salon des Indépendants, en 1886.

Il aurait plus tard inspiré un style repris par Picasso, qui avait trouvé en Rousseau un coloriste de génie. L'une de ses filles, Julia, née en 1876, est mise en nourrice à Malakoff. Elle mourra en 1956, laissant une fille, Jeanne, seule descendante du peintre

Henri-Désiré Landru

Tueur en série

1869-1922

Marié, père de trois enfants, Landru tenait un petit garage peint en rouge, route de Châtillon (actuelle avenue Pierre-Brossolette) dans les années 1910.

Derrière cet homme banal se cachait en réalité un véritable prédateur. "Monsieur sérieux désire épouser veuve ou femme incomprise entre 35 et 45 ans". C'est l'annonce qu'il faisait publier dans la presse, sous le nom de M. Dupont, pour attirer ses futures victimes.

Accusé du meurtre de dix femmes, de l'enfant de l'une d'entre elles et de trois chiens, il sera guillotiné en février 1922.

Gaétan Gatian de Clérambault

Psychiatre, ethnographe et photographe

1872-1934

A la recherche de tranquillité, il avait élu domicile dans un joli pavillon de la rue Vincent Moris.

Gaétan Gatian de Clérambault,chef des urgences psychiatriques de la Préfecture de Paris, internait des personnes "manifestant des troubles mentaux et portant atteinte à l'ordre public". Plus tard, il s'inspire de ses travaux et écrit une théorie sur les psychoses délirantes passionnelles.
D'autre part, Clérambault s'intéresse de près à l'étude du drapé. Ses descriptions l'amènent au bord de ce qui deviendra plus tard la topologie de l'inconscient.
Il meurt de manière dramatique : devenu aveugle, il se suicide chez lui, par arme à feu, devant son miroir et entouré de mannequins de cire qui lui servaient pour ses études de drapé..

La vie et l'œuvre de Clérambault ont été adaptées au cinéma, entre autres dans Le Cri de la soie (1996) de Yvon Marciano, avec Sergio Castellitto, Marie Trintignant et Anémone.

Serge Danot

Réalisateur, scénariste

1931-1990

Margote et Pollux sont nés à Malakoff ! Une petite plaque, en façade du 11 de la rue Danicourt, l’atteste : les premiers tours du manège enchanté ont bien eu lieu dans notre ville en 1964. Serge Danot, créateur de la série diffusée sur l'ORTF, conçoit et finalise le projet dans son salon avec la complicité de son copain anglais Ivor Wood (le papa de Pollux !). Les marionnettes, faites de fil de fer entortillé de laines, s'animent image par image (24 par seconde) : c’est le "stop motion", qui aura une postérité fameuse. Dans la famille Danot, Patricia, 11 ans, que ses proches surnomment« Margote », double la petite héroïne du même nom.