Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Collecte pour soutenir l'action du Dr Mukwege

Une initiative solidaire portée par l'Asiam.

[ dernière mise à jour : 26.05.2021 ]

Aussi appelé « l'homme qui répare les femmes », le Dr Denis Mukwege soigne les femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo. L'Asiam, collectif d'associations malakoffiotes qui agit pour la paix et la solidarité internationale, lance une collecte en ligne sur helloasso.com pour soutenir son action. 

Soutenir la reconstruction des survivantes de violences sexuelles

En plus du suivi médical, l'équipe du Dr Mukwege accompagne la reconstruction des survivantes de sévices sexuels.

L'argent collecté via l'Asiam aidera ainsi à financer la construction de maisons pour abriter les femmes dans la région du Sud-Kivu : des bâtisses en semi-durable à base de planches, chacune composée de trois chambres à coucher, d'un salon, d'une cuisine et de toilettes.

40 maisons sont déjà construites. Pour la plupart des familles bénéficiaires, ces maisons constituent plus de confort. Cette action vise aussi à sécuriser ces femmes contre les potentiels violeurs, ainsi qu'à interpeller la société sur la nécessité de lutter contre les inégalités qui contraignent les femmes à vivre dans des conditions de précarité insoutenables.

L'engagement du Dr Mukwege auprès des femmes congolaises lui a valu le Prix Nobel de la Paix en 2018

Comment participer ? 

En ligne

Particulier ou organisme, rendez-vous en ligne sur helloasso.com pour contribuer à la collecte de soutien au Dr Mukwege.

30 mai : sur la place du 11-novembre-1918

Dimanche 30 mai de 10h30 à 13h, une exposition-vente d'objets artisanaux au profit de la collecte pour le Dr Mukwege se tiendra sur le parvis de l'hôtel de ville. Plusieurs animations seront au programme : danses avec Free sons d'Afrique, lecture de poèmes par l'association Bâton de parole, etc. 

Votre don ouvre droit à une réduction fiscale selon les conditions prévues aux articles 200, 238 bis et 978 du code général des impôts.

Retour