Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Malakoff et moi, le bilan

Politiques municipales et citoyennes

Un an après, l’heure du bilan pour les 28 engagements Malakoff et moi.

[ dernière mise à jour : 11.12.2017 ]

Samedi 2 décembre, environ trois cents Malakoffiots et Malakoffiottes ont répondu à l’invitation de la municipalité et garni les travées du Théâtre 71. Un rendez-vous acté à l’issue de la démarche de concertation Malakoff et moi, à l’été 2016. « Le 30 juin, après une série de réunions et de rencontres, la Ville a pris 28 engagements, le 28e est celui qui nous rassemble aujourd’hui : faire le point ! » a rappelé Jacqueline Belhomme, maire de Malakoff, en préambule. 

« Réalisé », « À redéfinir », « En cours »

À l’image de la démarche de concertation, les habitants ont été les principaux acteurs de l’évaluation des engagements pris par la Ville. De septembre à novembre, une soixantaine de volontaires ont ainsi rencontré les élus et les services municipaux, et échangé entre eux pour analyser l’avancée des engagements. « Réalisé », « Posant problème », « En cours de réalisation »… Au cours de la matinée, il a été question de la ferme urbaine, de la charte de la promotion immobilière, de l’ouverture des lieux culturels, du développement du commerce local, etc. Un an après, dix engagements ont été réalisés, onze sont en cours, sept restent encore à accomplir. L’ensemble des conclusions des habitants est à découvrir dans Le petit livre des engagements.

La poursuite de la concertation

Cette rencontre du 2 décembre se veut un point d’étape au cours duquel les habitants ont pu exprimer leur ressenti. Depuis un an, la ville a évolué, de nouveaux sujets émergent, certains sont réinterrogés, d’autres nécessitent d’être redéfinis. Dans les prochains mois, des projets ou réflexions vont être lancés ou prolongés : la rénovation du quartier Barbusse ; la réflexion autour de l’entrée de ville suite au départ de l’Insee ; l’attention particulière à la jeunesse, ses attentes et ses besoins ; le vivre ensemble ; etc. Là encore, la parole des habitants aura toute sa place. « Les projets urbains de grande ampleur considéreront les besoins de chacun, a affirmé Jacqueline Belhomme en conclusion. Malakoff doit rester une ville pour tous. »

Retour