À propos

Restez informés

Retrouvez chaque lundi la Newsletter de la semaine.

inscrivez-vous à la lettre d'information

Le paysage urbain

Urbanisée à partir du XIXe siècle sur un espace constitué de prairies et de terres maraîchères, la commune de Malakoff se distingue par un grand nombre de particularités.

Le relief de la ville

Un terrain plat

Une dénivellation de 18 m sépare le point le plus bas de la commune au nord du point le plus haut à l’extrême sud. Les premières constructions ont été édifiées dans la partie nord, où le terrain était le moins accidenté. C’est dans le sud qu’à été édifié le fort de Vanves qui fait partie de la ceinture des forts construits sur les points les plus hauts à 2 km des limites de Paris. La route stratégique qui les reliait (aujourd’hui le boulevard de Stalingrad) a été le premier axe routier desservant le sud du territoire.

Un sol calcaire

Le sol est formé d’une mince couche de terre végétale reposant sur une couche silico-argileuse, assise elle-même sur de la pierre tendre (calcaire grossier). Sur une grande partie du territoire, le sol est constitué de remblais car le calcaire a été extrait jusqu’au XXe siècle pour fabriquer des pierres à bâtir. Aujourd’hui encore, l’édification des nouvelles constructions est souvent subordonnée à la réalisation de travaux préalables de consolidation du sol.

Les particularités de la ville

Des petites rues

Le réseau de voies de Malakoff est essentiellement composé de petites rues qui sont le résultat d'une urbanisation spontanée et non planifiée par des urbanistes. L’étroitesse des voies rendant la circulation automobile difficile, la commune supporte peu de trafic de transit. Les voies de desserte des quartiers sont donc calmes. De ce fait, il est assez agréable de parcourir la commune à pied. Il ne faut d’ailleurs qu’un quart d’heure pour traverser le territoire d’est en ouest et une petite demi-heure du nord au sud.

Des secteurs marquants

  • Le réseau des voies Est-ouest/Ouest est relativement régulier et dense, assurant un franchissement transversal de la commune dans de bonnes conditions.
  • Le réseau Nord-Sud ne comporte par contre que deux voies de moyenne capacité (la rue Paul-Bert et la rue Guy-Moquet) dont le tracé en chicane complique les déplacements automobiles car il est nécessaire de franchir la ligne SNCF.
  • Le Fort et ses glacis, vaste espace de 20 hectares infranchissables.

L'habitat de la ville

Maisons individuelles

De nombreuses petites maisons de ville sont dispersées sur le territoire. Très courant dans les années 1920-30, ce type d'habitat s’est raréfié dans la première couronne parisienne. La persistance de ce tissu, que les règles d’urbanisme en vigueur depuis 1983 ont su préserver, est aujourd’hui une particularité des paysages de Malakoff. Leur restauration s’accompagne parfois d’innovations architecturales qui contribuent à dynamiser et à rajeunir le paysage urbain.

Ensembles collectifs

De petits immeubles collectifs datant du début du siècle jalonnent le territoire, plus particulièrement au Nord de la commune où l’urbanisation est la plus ancienne. Les groupes d’immeubles collectifs, de construction plus récente, sont présents dans tous les quartiers de la ville. Ils sont généralement accompagnés de grands espaces libres plantés.

Activités économiques

On trouve des locaux d’activités dans tous les quartiers de la commune, avec une forte concentration dans le quartier Nord. Il s’agit en général de petits locaux de 100 à 500m2, dont la construction date de la première moitié du siècle. En parcourant la ville, l’on peut découvrir :

  • De petites usines ou grands ateliers, occupant toute la surface de la parcelle, construits en briques et surmontés d’une charpente métallique avec toit à double pente ou sheds.
  • De petits ateliers, occupant le rez-de-chaussée d'un immeuble édifié en front de rue dont les étages sont affectés à l'habitat. Un porche dessert la cour et les bâtiments de production sont situés en fond de parcelle.

Les équipements publics

Les équipements publics sont répartis sur l'ensemble du territoire communal. Deux secteurs sont particulièrement bien fournis en équipements publics :

  • Place du 11-Novembre, au cœur de ville, on trouve la mairie, le théâtre, une école maternelle, une crèche, le marché couvert et un parc public de stationnement;
  • Autour du mail Guy-Môquet on trouve : un gymnase, une Maison de l’enfant, un centre de loisirs pour adolescents, une école maternelle et primaire.

Les monuments classés

Malakoff compte trois bâtiments inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

  • La Maison des Arts, ancien pavillon de chasse construit à la fin du XVIIIe siècle.
  • L’ancienne usine Claquesin, fleuron de l’architecture industrielle du début du XXe siècle.
  • Certaines parties de l’ancienne École supérieure d’électricité, actuelle université René Descartes.

Quelques bâtiments édifiés dans les années 1930 ou 1950 font également partie du patrimoine historique de la commune.